Jaap Stam aura un accueil fantastique de la part des fans de Manchester United quand il reviendra à Old Trafford ce week-end en tant que manager de Reading, selon Steve Coppell.



Reading, très bien placé en Skybet Championship (deuxième division d'Angleterre), se déplace à Manchester pour rencontrer l'équipe de José Mourinho dans un des matchs les plus enthousiasmants du 3ème tour de la FA Cup de cette année.

La légende du club Stam a remporté six trophées – y compris le triplé de 1999 – en trois saisons à United avant d'être vendu à la Lazio en 2001 en raison de certains propos de son autobiographie parue cette même année qui n'avaient pas plu à Sir Alex Ferguson.

Mais l'ancien ailier d'United (1975-1983), Coppell est convaincu que les fidèles d'Old Trafford témoigneront leur reconnaissance à l'ancien international néerlandais lorsque celui-ci reviendra pour la première fois dans le stade de son ancien club, même s'il sera le manager de l'équipe adverse.

"Ce sera génial pour Jaap de revenir là-bas et il obtiendra un super accueil", a déclaré Coppell à Sky Sports. 

"Les fans de United n'oublient jamais les anciens joueurs. On se rappelle toujours d'eux et ils sont toujours chantés donc je suis sûr qu'ils considèrent Jaap comme un membre de la famille de Manchester United."

"C'est évidemment un match très spécial pour moi de bien des façons", ajouta Coppell, qui fut lui-même manager de Reading pendant 6 ans.

"Ce sera une journée fabuleuse pour les Royals. Reading joue maintenant un football reconnu qui a de plus en plus de succès et ils sont très bien placés en championnat."

"United semble commencer à prendre ses marques et je n'ai jamais douté du fait que Mourinho puisse s'en sortir."

"La FA Cup est une compétition qui semble importante pour Manchester United, et pour Reading c'est une bonne opportunité de bouleverser les gens et de se faire un nom."

"Ca sera un match piège je suppose pour United et ça promet d'être un match fascinant."

Steve Coppell vient de rentrer en Angleterre après s'être fait un nom en Inde en tant que manager des Kerala Blasters.

De ses 61 ans, il a guidé les Blasters, qui avait fini en bas de tableau du championnat indien la saison précédente, jusqu'au terme de cette saison où ils ont poussé les grands favoris de l'Atletico Kolkata aux tirs aux buts, s'inclinant finalement 4-3.

"Si quelqu'un m'avait dit après nos 3 premiers matchs [où Kerala avait juste obtenu 1 point] qu'on finirait en play-offs, je ne l'aurais pas cru", déclare Coppell.

"Sur le plan logistique et sur le terrain, c'était un énorme défi. Nous avons dû faire beaucoup d'ajustements et nous devions simplement faire fonctionner la machine, ce que nous avons réussi à faire."

"Mais chaque match pour nous à la maison à Kochi semblait être la plus grande chose jamais vue."

"Ça ne ressemble à rien de ce que vous pouvez voir en Angleterre où il y a deux groupes de supporters, deux couleurs, quelques uns qui vous encouragent et d'autres qui sont contre vous."

"A Kerala, à partir du moment où vous quittez l'hôtel de l'équipe et jusqu'au moment où vous entrez sur le terrain et où vous regardez les tribunes, ce n'est que jaune. Je ne peux pas le comparer à ce que j'ai connu dans le football – même pas une finale de Cup, rien, c'est vraiment qu'une seule couleur."

"Sachin Tendulkar [ancien joueur de cricket copropriétaire du club@] est à la pointe de tout et a été d'une grande aide à certains moments avec ses interactions avec les joueurs et le staff."

"Il a été formidable. C'est une personne unique qui a été à la tête de l'organisation et c'était vraiment agréable pour moi."