#9 Nom complet Zlatan Ibrahimovic
Date de naissance 03.10.1989
Lieu de naissance Malmö
Nationalité Suède
Poste Attaquant
Date de signature 01.07.2016
Date des débuts pour le club 07.08.2016
Contre Leicester
Bilan pour le club 0 apparition, 0 but
Bilan pour la sélection 116 apparitions, 62 buts

Forte tête et ultra talentueux, Zlatan Ibrahimović fait partie des icônes majeures du football moderne.

Zlatan Ibrahimović naît à Malmö en Suède, le 3 octobre 1981, le 3 octobre 1981, d'un père boniaque, Šefik Ibrahimović, qui émigra en Suède en 1977, et d'une mère crota catholique, Jurka Gravić, qui émigra également en Suède où ils se sont rencontrés. Il a acquis le statut d’icône nationale en Suède, où il est devenu l’un des sportifs les plus populaires de tous les temps. Il a été élu footballeur suédois de l’année neuf fois de rang.

Explosif et avide de spotlights, Ibra est un gagneur dans tous les sens du terme et possède le palmarès qui va avec. S’il a pu s’écharper occasionnellement avec certains  partenaires, entraîneurs, adversaires et arbitres au fil des années, son talent n’a jamais fait débat. On comprend mieux pourquoi beaucoup de spécialistes aiment le comparer à Éric Cantona.

 

CARRIÈRE

Malmö (1999-2001)

Il intègre le centre de formation du Malmo en 1996 à l'âge de quinze ans. Incertain sur son avenir, il est sur le point de quitter le monde du football pour travailler sur les docks de Malmö. C'est son entraîneur qui le persuade de continuer de jouer au football. Il achève avec succès ses années d'enseignement primaire puis, il est admis au lycée de Borgarskolan mais arrête les cours pour se concentrer sur sa carrière de footballeur. Il fait ses grands débuts en équipe A lors de la saison d'Allsvenskan 1999. Cette saison là, son club est relégué en 2ème division en terminant 13ème du championnat mais remonte en première la saison suivante.

Ajax Amsterdam (2001-2004)

Ibrahimović rejoint l'Ajax Amsterdam en juillet 2001, pour la somme de 7,8 M€ €. Il vit une intégration délicate dans le championnat néerlandais, Ibrahimović ne jouant au départ que quelques matchs sous la direction de Co Adriaanse, et inscrit 6 buts en 26 matchs lors de sa première saison. Après le limogeage de Co Adriaanse, le nouvel entraîneur du club Ronald Koeman lui donne sa chance. Zlatan devient titulaire et est désormais un des joueurs-clés de l'attaque de l'Ajax qui remporte le titre de l'Euredivisie en 2002.

La saison suivante, il carbure à raison d’un but tous les deux matches (21 réalisations sur 42 rencontres) mais c’est le PSV Eindhoven qui décroche le titre avec une seule longueur d’avance. Ce n’est que partie remise : en 2003/04, il ramène le titre de champion à Amsterdam pour son ultime saison aux Pays-Bas.


Juventus (2004-2006)

Ibrahimović est transféré en août 2004 à la Juventus de Turon pou 16 M€. Il se fait rapidement une place en tant que titulaire en partie à cause des blessures du meilleur buteur de la Juve, David Trezeguet. Il inscrit 16 buts en 35 matchs lors de sa première saison. Vers la fin de la saison, la presse annonce que la Juventus aurait rejeté une offre 70 M€ venant du Real Madrid, qui s'est plus tard révélé n'être qu'un coup de publicité initiée par l'agent d'Ibrahimović, Mino Raiola, afin d'augmenter sa valeur sur le marché.

Lors de la saison 2005-2006, Ibrahimović est positionné plus bas en attaque, joue un rôle de passeur, et ne marque que 7 buts en championnat. À la suite de l'affaire des matchs truqués du Calcio et à la rétrogradation de la Juve en Serie B, Ibrahimović décide d'engager un bras de fer avec ses dirigeants pour quitter le club. Il signe à l’Inter Milan, qui en profite pour se hisser au sommet du football italien.


Inter Milan (2006-2009)

Zlatan Ibrahimović signe un contrat de quatre ans avec l'Inter pour un salaire annuel proche de 4,5 M€ qui montera par la suite à 10 M€, et une indemnité de transfert de 25 M€. Ce bras de fer pour quitter la Vieille Dame lui vaudra de nombreuses représailles de la part des supporters de la Juventus qui lors de sa saison en Serie B lui dédient une chanson Ora tutta quanta la curva, cantera per te, Zlatan sei un zingaro… ("Tout le virage chante pour toi, Zlatan tu es un tzigane… ").

Lors de la 2006-2007, il marque 15 buts en 27 matchs et offre une multitude de passes décisives à ses coéquipiers. Très bien intégré dans l'effectif, il va même jusqu'à voler la vedette à Adriano qui était jusque là le chouchou de San Siro. Il manque toutefois la fin de la saison à cause d'une blessure à la paroi abdominale. L'Inter Milan remporte le Scudetto le 28 mai 2007.

Lors de la saison 2007-2008, il marque 17 buts, ce qui permet à l'Inter de se placer très largement en tête du classement. En Ligue des Champions, il marque 5 buts en 7 matchs. En fin de saison, alors qu'il revenait d'une blessure de six semaines, il marque 2 buts et offre un nouveau Scudetto au club milanais.

José Mourinho remplace Roberto Mancini sur le banc en 2008/09. Dès sa première saison, le Portugais offre un quatrième titre de champion à l’Inter avec 10 points d’avance. Ibrahimović s’adapte plutôt bien à son nouvel entraîneur, glanant le titre de joueur de l’année en Serie A et celui de capocannoniere, plombant les défenses adverses par son cocktail unique de puissance et de sang-froid. Repu de succès en Italie, il accepte un nouveau défi avec Barcelone en juillet 2009, dans un échange avec Samuel Eto'o.

 

FC Barcelone (2009-2010)

Le 27 juillet 2009, Zlatan Ibrahimović signe un contrat de quatre ans avec le champion d'Europe en titre, le FC Barcelone. Pour faire porter le maillot blaugrana au footballeur scandinave, les dirigeant barcelonais cèdent 50 M€ ainsi que l'attaquant camerounais Samuel Eto'o à l'Inter Milan, soit un total estimé à 80 M€. Le contrat du géant bosno-suédois comprend une clause libératoire de 250 M€ et un salaire net annuel de 9 M€. Il s'agit du transfert le plus élevé de l'histoire du Barça .Accueilli comme un prince au Camp Nou par les fans, Zlatan marque lors de ses cinq premiers matches. Mais, malgré la razzia de titres, Liga, Coupe du Monde des Clubs, Supercoupe de l’UEFA et deux Supercoupes d’Espagne ses relations avec son entraîneur Pep Guardiola sont tendues.

Son style de jeu et sa mentalité ne correspondent pas à la philosophie du club barcelonais. De plus, il ne comprend pas l'attitude de ses partenaires, pourtant de grands joueurs, qui selon lui se comportent dans le vestiaire comme de sages et modestes écoliers. De plus, il est désormais poussé sur le banc parBojan et Pedro, jeunes espoirs dont les fulgurantes montées en puissance convaincront Guardiola de leur accorder une place en équipe première. L'unique année de Zlatan passée en Catalogne aura été moyenne, ponctuée par quelques blessures. Un retour en Italie s’annonce, d’abord sous forme de prêt, puis de transfert définitif à l’AC Milan en août 2010.

 

Milan AC (2010-2012)

Zlatan est transféré le 28 août 2010 à l'AC Milan qui profite à cette occasion de sa situation litigieuse avec le FC Barcelone, le club espagnol réalisant la pire opération financière de son histoire car le montant de transfert n'est que de 24 M€ alors que le FC Barcelone l'avait acheté 71 millions. Il s'engage pour les quatre prochaines saisons moyennant un salaire de 9 M€ par saison. Adriano Galliani réussit à convaincre le club catalan en proposant un prêt d'un an avec une obligation d'achat de l'ordre de 24 M€, payable en trois versements de 8 M €.

Il inscrit 14 buts en 29 matches de Serie A et aide les Rossoneri à stopper la séquence des voisins interistes, vainqueurs de cinq scudetti consécutifs.bEn 2011/12, c’est la Juve qui l’emporte malgré une nouvelle saison énorme de Zlatan. Le Suédois termine capocannoniere avec 28 réalisations, soit quatre de plus que son dauphin, l’Interiste Diego Milito. Pour une fois, Zlatannfinit la saison bredouille et en juillet 2012, le voilà qui s’engage avec le Paris-Saint Germain, devenant au passage le footballeur le plus coûteux de l’histoire en matière d’indemnités de transfert cumulées en carrière.

 

Paris Saint-Germain (2012-2016)

Le 18 juillet 2012, Zlatan est donc transféré au PSG pour un montant de 20 M€ et une durée de trois ans. La Ligue 1 s’apparente à un long fleuve tranquille pour le buteur au chignon : celui-ci enquille 30 buts en 34 journées pour terminer meilleur buteur, alors que Paris décroche le titre avec 12 unités d’avance sur Marseille. En 2013/14, il fait mouche à 10 reprises en huit rencontres de Champions League, signant le triplé le plus rapide de l’histoire de la compétition lors d’un succès sur Anderlecht, tandis que le PSG fête son deuxième titre de champion de France.

La saison suivante, il démontre que le temps n’a pas de prise sur lui, conduisant son équipe vers un troisième sacre national de rang. En 2015/16, il se fend de 38 réalisations en 31 journées de Ligue 1, trouvant le chemin des filets dans 9 matches successifs. Paris pulvérise les records et réalise son deuxième triplé national d’affilée.

Après 156 buts en 180 matches, Zlatan a décidé de tourner la page parisienne pour partir à la conquête de l’Angleterre. Il met fin à la saison la plus aboutie de sa carrière au niveau individuel (50 buts en 51 matchs).


Manchester United (2016- en cours)

Le 30 juin 2016, après que de nombreuses rumeurs l'aient annoncé à Manchester United, il annonce sur son compte Instagram et Twitter avoir officiellement choisi de rejoindre le club mancunien. Le 1er juillet 2016, le club officialise le transfert. Il devient le nouveau n°9 de l'équipe, jusque-là accordé à Martiual. Il déclarera quelques jours plus tard que "Manchester United est le meilleur club où j'ai joué", ajoutant que "seul le Milan AC est comparable".


Équipe internationale de Suède (2000-2016)

Ibrahimović voulait jouer pour la Bosnie-Herzégovine, mais l'équipe nationale lui ferme ses portes. Il choisit alors l’équipe nationale suédoise. Il est sélectionné pour la première fois en Suède le 31 janvier 2001 face aux Iles Féroé.

En équipe nationale, Zlatan reste la référence, établissant le record de buts en sélection avec 62 unités en 116 capes. Seul le Polonais Robert Lewandowski surpasse sa moisson de 11 buts lors des qualifications pour l’EURO 2016, alors que Zlatan brille comme jamais sous la tunique bleu et or. Il s’offre un quadruplé inoubliable en amical contre l’Angleterre, battant Joe Hart sur un fabuleux retourné acrobatique longue distance, ce qui lui vaudra le Prix Puskas du plus beau but de la saison en 2013. Il annonce sa retraite internationale après l’élimination de son pays en phase de poules de l’Euro 2016.



PALMARÈS

Ajax Amsterdam

. Vainqueur de l'Eredivisie en 2002 et 2004

. Vainqueur de la KNVB Cup en 2002

. Vainqueur de la Johan Cruijff Shield en 2002


Juventus

. Vainqueur de la Serie A en 2005 et 2006

 

Inter Milan

. Vainqueur de la Serie A en 2007, 2008 et 2009

. Vainqueur de la Supercoppa Italiana en 2006 et 2008

 

FC Barcelone

. Vainqueur de la Liga en 2010

. Vainqueur de la Supercopa de Espana en 2009 et 2010

. Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2009

. Vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs en 2009

 

Milan AC

. Vainqueur de la Serie A en 2011

. Vainqueur de la Supercoppa Italiana en 2011

 

Paris Saint-Germain

. Vainqueur de la LLigue 1 en 2013, 2014, 2015 et 2016

. Vainqueur de la Coupe de France en 2015 et 2016

. Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2014, 2015 et 2016

. Vainqueur du Trophée des Champions en 2013, 2014 et 2015


Manchester United

. Vainqueur de la Community Shield en 2016


TITRES INDIVIDUELS

. Guldbollen (meilleur joueur de football suédois de l'année) en 2005, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015

. Meilleur joueur étranger de Serie A en 2005

. Meilleur athlète suédois en 2007 et 2010

. Meilleur joueur de Serie A en 2008, 2009 et 2011

. Meilleur buteur du championnat d'Italie en 2009 et 2012

. Golden Foot (prix donné aux joueurs qui se distinguent par leurs réalisations athlétiques et leur personnalité) en 2012

. Meilleur passeur de Ligue des Champions en 2013

. Meilleur buteur de Ligue 1 en 2013, 2014 et 2016

. Meilleur joueur de Ligue 1 en 2013, 2014 et 2016

 . Prix Puskas de la FIFA en 2013

. Nommé dans l'équipe type FIFA/FIFPro Word XI en 2013

. Nommé dans l'équipe type de l'UEFA 2013

 

Sources : ManchesterDevils.com, ManUtd.com, Wikipédia.com